Un parcours inspirant, une expérience unique

Nos diplômées et diplômés nous partagent leur parcours, nous racontent leurs souvenirs et expériences vécues dans nos différents centres de recherche et de formation.

Leur passage à l’INRS a été marquant et leur a ouvert des possibilités infinies pour leurs carrières.

 

Lalit Kumar (Ph. D. sciences de l’eau, 2020)
Stagiaire postdoctoral à l
INRS

J’ai choisi l’INRS pour mes études parce qu’il dispose d’installations de calibre mondial pour effectuer des travaux de recherche. Cela m’a vraiment aidé à apprendre et à grandir en tant que chercheur.

LIRE PLUS

Guillaume Nielsen (M. Sc. sciences de la Terre, 2012, et Ph. D. sciences de la Terre, 2018)
Titulaire de la chaire de recherche industrielle en assainissement des mines du Nord à l'Université du Yukon

Il dit avoir « adoré » son expérience « très professionnalisante » à l’INRS. Il bénéficie encore aujourd’hui du réseau personnel et professionnel qu’il y a développé.

LIRE PLUS

Christelle Paré (Ph. D. études urbaines, 2016)
Chercheuse indépendante et enseignante l’École nationale de l
humour

Elle estime que sa capacité à adopter une perspective globale sur l’industrie lui vient de sa formation à l’INRS, où on lui a enseigné l’importance d’un bon cadre conceptuel.

LIRE PLUS

Jonathan Denis-Jacob (M. Sc. études urbaines, 2011)
Directeur et chef des services-conseils, Colliers International

Il estime qu’étudier à l’INRS, équivaut à « avoir un emploi à temps plein en recherche ». Les multiples possibilités de collaborer à des projets de recherche avec différentes agences, le gouvernement fédéral ou la Ville de Montréal en parallèle de son projet de maîtrise, ont constitué « la meilleure préparation » au marché du travail qui soit.

LIRE PLUS

Samuel Vézina (Ph. D. démographie, 2019)
Analyste, Statistique Canada

Samuel a trouvé à l’INRS « une niche qui permet d’utiliser une technique de pointe pour faire la différence non seulement en démographie, mais aussi en sociologie, en économie et en santé publique  ».

LIRE PLUS

Daria Riabinina (Ph. D. sciences de l’énergie et des matériaux, 2007)
Directrice, Transferts de technologies, ‎Ministère de l’Économie et de l’Innovation du Québec

« C’est un endroit multidisciplinaire, multiculturel et où la richesse de la diversité s’exprime aussi dans la représentation des femmes en sciences. L’INRS a misé fort là-dessus et ça porte fruit. »

LIRE PLUS

Sara Magdouli (Ph. D. sciences de l’eau, 2017)
Coordonnatrice de laboratoire des effluents contaminés et eaux de procédés, Centre technologique des résidus industriels (CTRI)
Professeure associée, Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue

À l’INRS, Sara a trouvé « une communauté scientifique marquée par la polyvalence, la multidisciplinarité et un souci pour l’application des savoirs », trois aspects qu’elle considère comme des atouts pour sa carrière.

LIRE PLUS

Bochra Manaï (Ph. D. études urbaines, 2015)
Commissaire, Bureau de lutte contre le racisme et les discriminations systémiques, Ville de Montréal

Préoccupée par les enjeux de racisme et d’inclusion, elle dit aimer « utiliser le savoir pour transformer. La société peut avancer avec la science, mais les connaissances doivent être accessibles à tous ».

LIRE PLUS

Barbara Augustin (M. Sc. microbiologie appliquée, 2006)
Enseignante, Cégep de Saint-Laurent

Elle estime que l’encadrement exceptionnel qu’elle a reçu lors de son passage à l’INRS lui a permis d’acquérir un excellent bagage de connaissances qu’elle transmet aujourd’hui au quotidien. C’est cette base solide qui lui a donné la confiance nécessaire pour oser entreprendre une carrière en enseignement.

LIRE PLUS

Marie-Pierre Ippersiel (Ph. D. Études urbaines, 2004)
Présidente et directrice générale, PRIMA Québec

« L’absence de départements ou encore de facultés – propres aux universités – m’apparaît être un avantage où l’on sent que ce sont les thèmes de recherche qui guident l’organisation ».

LIRE PLUS 

Carole-Anne Gillis(Ph. D. sciences de l’eau, 2017)
Directrice de recherche, Conseil des ressources Gespe’gewaq Mi’gmaq

Lorsqu’elle est arrivée à l’INRS en 2009, elle dit s’être « ouverte à différentes expériences de travail et de stages, ainsi qu'à des opportunités de formation ». Elle encourage les étudiantes et étudiants à saisir les diverses occasions de développement professionnel qui se présentent.

LIRE PLUS 

Étienne Lyrette (M.Sc. études urbaines, 2003, et Ph.D. études urbaines, 2010)
Directeur du Cabinet du président et du directeur général, Société de transport de Montréal

« C’est un endroit qui présente plusieurs opportunités, je n’ai jamais manqué d’options ni de travail tout au long de mon parcours. J’ai été impliqué dans divers groupes de recherche, qui bien souvent, n’étaient pas liés à ma thèse de doctorat ».

LIRE PLUS

Anne-Pascale Richardson (Ph.D. biologie, 2009)
Responsable de programme,  AquaHacking

... Cela m’a suivie après, car j’ai évolué dans des structures diversifiées. Cela nous permet de sortir des sentiers battus, d’innover dans notre domaine et d’aider les autres à évoluer dans leur domaine également ». 

LIRE PLUS

Étienne Richer (Ph.D. virologie et immunologie, 2005)
Directeur scientifique associé, Institut de génétique des Instituts de recherche en santé du Canada (IG-IRSC)

© Christian Fleury

Son passage à l’INRS, marqué par de nombreuses occasions de réseautage et d’engagement, l’a bien préparé pour entreprendre son avenir professionnel.

LIRE PLUS

Guillaume Côté (M. Sc. études urbaines, 2002 et Ph.D. études urbaines, 2007)
Directeur principal Stratégie, Collins Aerospace

« Il faut être passionné. Une maîtrise ou un doctorat, on ne le fait qu’une fois. Il faut apprécier ce que l’on fait pour avoir de l’énergie dans la durée.»

LIRE PLUS

Guillaume A. Girard (M. Sc. sciences de l’énergie et des matériaux, 2005)
Ingénieur sénior, Ingénierie des systèmes, ABB Inc.

« Il faut aussi développer une persévérance par rapport au travail de recherche ». Selon lui, il est important de s’ouvrir aux critiques et parfois, cela nécessite une certaine dose d’humilité et de remise en question.

LIRE PLUS

Sébastien Fecteau (M. Sc. sciences de l’eau, 2006)
Responsable de l’exploitation, des projets et de l'entretien des systèmes, Stockage d’énergie EVLO

« [L’INRS m’a permis] de faire un changement de carrière et d’obtenir le stage chez Genivar qui m’a mené à mon emploi actuel ».

LIRE PLUS

 

 

 

Vous êtes diplômée ou diplômé de l'INRS et vous souhaitez aussi nous partager vos souvenirs et vos expériences? Nous avons hâte de les découvrir !

Écrivez-nous