«  Pour moi, ce prix boucle une expérience humaine et universitaire très enrichissante. J’ai vécu en parallèle le travail sur mon mémoire et la maternité. C’est une période intense qui se termine sur une note positive. Je souhaite attirer l’attention sur les possibilités de concilier maternité et études supérieures. Aussi, cette reconnaissance ravive la flamme de chercheuse en moi. »

Marie-Hélène Roch
M.Sc. études urbaines, 2019

Centre Eau Terre Environnement | Direction : Christian Poirier et Marie-Soleil Cloutier


Marie-Hélène s’est intéressée à la nordicité urbaine vue par le prisme de l’expérience vécue, perçue et imaginée par les adeptes du vélo d’hiver à Montréal. Utilisant des moyens créatifs d’aller à la rencontre de ce groupe plutôt méconnu, quoique stéréotypé par les médias, elle a pu documenter leur expérience et mieux comprendre l’importance des questions d’aménagement et de qualité de vie pour les villes d’hiver.

Elle poursuit l’exploration de ces questions en travaillant auprès de l’organisme Amis des parcs, qui se penche sur l’utilisation des parcs urbains en ces temps de pandémie. Elle caresse aussi l’idée d’un livre ou d’une exposition qui mette en valeur les photos prises au cours de son travail de maîtrise et réfléchit à un éventuel projet de doctorat qui allierait recherche, création et action.

découvrez d'autres lauréat-e-s