« Je retiens de l’INRS une institution dont la mission première est la recherche, tant fondamentale qu’appliquée. J’y ai trouvé un milieu de vie stimulant où plusieurs personnes d’horizons et de disciplines différents se côtoient. Je suis très heureux de recevoir ce prix, il vient reconnaitre l’importance du travail de la fonction publique pour l’innovation et de son appropriation par la société. »

 

Monsieur Marco Blouin (Ms. Sc. sciences de l'énergie, 1995, et Ph. D. sciences de l'énergie et des matériaux, 1998)

Directeur général, Science et Partenariats, Ministère de l’Économie et de l’Innovation du Québec


Pourquoi avez-vous choisi d’étudier à l’INRS? 

J’ai eu l’occasion de faire un stage à ma dernière année de baccalauréat. J’ai découvert l’aspect multidisciplinaire des équipes et la diversité de celles-ci. C’est un environnement propice pour la recherche puisqu’il n’y a que le 2e et 3e cycle. Les profs sont donc beaucoup plus disponibles que dans une université plus traditionnelle.

Que retenez-vous de votre expérience à l’INRS?

J’ai eu la chance aussi d’avoir une collaboration étroite avec Hydro-Québec, ce qui m’a permis d’avoir accès à des équipements de classe mondiale.

Avez-vous un souvenir préféré du campus? 

La confiance qu’à fait preuve mon directeur de thèse, Daniel Guay, à mon endroit. Aussi, la camaraderie qui s’est bâtie avec les autres étudiants.

Quelle est la leçon la plus importante que vous retenez de votre passage à l’INRS? 

L’importance de la collaboration. J’ai pu travailler avec des collègues de domaines différents et  avec des industriels.

Parlez-nous de votre parcours depuis l’obtention de votre diplôme

J’ai eu plusieurs cycles dans ma carrière : j’ai débuté en recherche académique appliquée à l’Université Laval, en collaboration avec la Hydro-Québec, suivi d’un saut d’une année en recherche au Centre national de recherche du Canada. J’ai fait quatre années dans une entreprise en démarrage, puis trois ans de consultation sur des projets de recherche. Finalement, j’ai débuté au Ministère où j’ai occupé des postes de professionnels et de direction. J’occupe actuellement le poste de Directeur général, Science et partenariats.

Comment votre passage à l’INRS vous a-t-il préparé pour votre carrière?

J’ai été mis en contact avec des partenaires industriels tôt dans mon parcours, ce qui m’a permis de développer une compréhension des réalités industrielles. Connaissant le langage académique, je peux être un interprête pour permettre le dialogue entre les deux réalités.

Quels conseils aimeriez-vous donner aux étudiants actuels?

Il est possible d’avoir une carrière intéressante à l’extérieur du milieu universitaire. Essayez plusieurs choses, faites des stages dans des secteurs différents.

Quels sont vos souhaits pour l’avenir?

Pour l’INRS, je souhaite que l’Institut soit plus visible au Québec. C’est un secret trop bien gardé qui gagne à être connu.

DÉCOUVREZ D'AUTRES LAURÉAT-E-S